Dossier du mois: une lacune douloureuse

radio au débutUne jeune fille de 18 ans consulte pour des douleurs du gros orteil survenues pour un traumatisme minime.

La radio initiale (à gauche) montre une lacune phalangienne, avec peut-être quelques signes de remaniement fracturaire. Une immobilisation est décidée devant ce probable chondrome bénin qu'on projette de greffer ensuite.

radio plus tardQuelques semaines passent, les douleurs s'aggravent. La radio montre que la lacune a progressé rapidement.

On décide une biopsie respectant toutes les règles: abord direct intrafocal sans décollement, histologie renseignée. spacer cimentLa corticale est soufflée et pellucide.

Pour préserver l'avenir, on s'abstient de toute greffe d'emblée mais on réalise un spacer en ciment.

L'histologie précise alors qu'il s'agit d'une tumeur à cellules géantes intra-osseuse. Ces tumeurs sont strictement bénignes mais présentent une agressivité locale importante, et un potentiel d'essaimage pulmonaire entre autres.

Ici, le bilan d'extension est négatif.

greffe visséeOn décide dans ces conditions l'exérèse large des tissus pouvant contenir un reliquat tumoral. Cela oblige à sacrifier les articulations métatarso-phalangienne et inter phalangienne, mais c'est sage: l'histologie montre la présence de foyers résiduels dans ces zones. La recoupe passe en tissu sain.

La continuité est assurée par une greffe iliaque tri-corticale, vissée.

radio finalechausséeUn an après, avec quelques péripéties (chute, choc direct...), la greffe est consolidée des deux côtés. On enlève le matériel.

La fonction est excellente: cette jeune fille refait du sport, se chausse comme elle aime,elle n'a pas mal. Elle a commencé ses études de médecine.

 

Mise à jour 14 Mai 2009

56 allée des tulipes 33600 PESSAC © Dr GANDON 2009